Présentation de la paroisse

Mot d’accueil du Père Louis et présentation du site de la Paroisse (fonctionnalités, actualités, dates …)

Accueil

Adresse et contact avec le secrétariat, informations pratiques sur une demande de baptême, le décès d’un proche …

Horaires

horaires des Messes, des adorations, des confessions, des permanences, ouverture des églises …
Nos 3 prochains évènements

septembre, 2017

24sept(sept 24)17 h 00 min(sept 24)17 h 00 minCiné-débat pour les grands jeunes

25sept(sept 25)20 h 30 min(sept 25)20 h 30 minRépétition chorale

30sept(sept 30)15 h 00 min(sept 30)15 h 00 minMesse à l'intention de Jean-Douglas Lacroix

L'Édito du Padre
Dimanche 24 Septembre 2017

25ième dimanche du temps ordinaire A

 

 Honneur aux néophytes comme aux anciens 

 

Le Pape Benoît XVI le jour de son élection pontificale dans son premier message s’est présenté comme un humble ouvrier dans la vigne du Seigneur. L’évangile de notre ordination sacerdotale était exactement celui de ce dimanche et le dernier ordonné se trouve comme un ouvrier à la vigne du Seigneur de la dernière heure. Je me réjouis de ces frères, ouvriers de la dernière heure. Mais chaque jour a une première et une dernière heure, et je me sens encore ouvrier de la dernière heure.

C’est-à-dire que je n’ai aucune prétention, aucun droit à revendiquer une ancienneté, une sagesse, une fatigue, un poids d’exercice. On doit pouvoir se sentir disponible. Et dans l’Eglise, toute mission, toute responsabilité exige une disponibilité totale. Je rends grâce pour ceux qui sont engagés dans notre paroisse de cette manière. Et nous n’avons pas à envier qui que ce soit, ni à jalouser quiconque. La pointe de la parabole qui vaut pour chacun de nous est bien celle de la jalousie qui engendre l’envie qui est un péché capital.

Ceux qui se plaignent souvent le plus, c’est ceux qui s’engagent un tout petit peu, même si c’est de la première heure. La mission dans la Vigne du Seigneur exige générosité, gratuité, disponibilité. C’est dans la grâce du don premier et unique et total du baptême. Le salaire est le même pour tous : c’est la vie éternelle. Les derniers y rentrent, pas sûr par contre que les premiers en passent la porte. Ils crient à l’injustice, mais contrairement à ce que l’on perçoit, l’envie ne regarde plus la justice. Et nous envions à l’autre ce qui lui est donné. On oublie aussi trop souvent l’adage honor, onus, qui a l’honneur d’une charge en a le poids.

Enfin toute notre vie est comme une longue journée de travail. Et que l’on soit les derniers venus à la vie avec Dieu ou ceux choisis de longue date ou reçue à la naissance, le même don de la vie éternelle qui fait entrer dans le Royaume est donné à tous. Honneur aux néophytes comme aux anciens ! Ne dois-je pas me réjouir d’avoir été appelé tôt dans la vigne du Seigneur ? Dieu n’est-il pas incroyablement bon avec chacun de nous ?

+ Père Louis Ménard

À la Une